Menu Search

Des offres d'emplois beaucoup plus fermées aux étrangers non européens

Article publié le 25/07/2011 à 18:16

Confirmant sa volonté de "réduire l'immigration légale liée au travail", le gouvernement a proposé ce lundi un projet d'arrêté fixant une nouvelle liste de métiers accessibles aux ressortissants non étrangers. Dans les faits la liste actuelle serait réduite de moitié.

Vers une nouvelle liste d'emplois accessibles aux étrangers

Depuis 2008, une liste créée par les ministères du travail et de l'intérieur fixe les emplois accessibles aux étrangers. Actuellement 30 "familles" de métiers sont concernées.

Se voulant beaucoup plus strict sur la question depuis plusieurs mois, le gouvernement, représenté par les ministres de l'intérieur , Claude Guéant, et du travail et de l'emploi, Xavier Bertrand, a finalement fait parvenir ce lundi aux syndicats une nouvelle liste réduisant de moitié la précédente. Soumise à délibération, la liste finale sera arrêtée au plus tard le 15 août.

D'après la délégation générale de l'emploi (DGEFP), "il s'agit de circonscrire cette liste aux métiers les plus qualifiés ou les plus spécifiques, correspondant à des besoins significatifs de main d'œuvre".

L'informatique et le BTP ferment leur portes

Parmi les métiers potentiellement exclus de la liste, beaucoup concernerait le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) notamment les postes de chefs de chantiers, de conducteur des travaux , ou encore de chargés d'études. Selon les Echos, le secteur ne serait plus représenté sur la liste que par un seul métier, celui de dessinateur.

Pour la fédération nationale des travaux publics (FNTP) cette évolution n'est pas si dramatique. "À court terme, les tensions de recrutement sont encore limitées avec les suites de la crise. À moyen terme, cela peut poser problème. À nous, en réponse, de transformer cela en opportunités en s'attachant mieux à former et à attirer les jeunes dans nos métiers" explique ainsi  Patrick Bernasconi, le président de la fédération.

D'après le quotidien, beaucoup de postes dans l'informatique seraient également concernés par cette restriction.

D'après le projet d'arrêté , les préfectures pourraient également durcir le ton et réduire  de nouveau la liste en fonction des besoins de chaque région, voire au maximum ne conserver qu'un seul des métiers de la liste.

À propos des actualités

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

À chaque ajustement effectué sur une allocation allouée par Pôle Emploi, Allo Emploi publie un article détaillant les conséquences pour les demandeurs d'emploi. Les initiatives favorisant la création d'emploi sont également relayée dans cette section

Publicité