Menu Search

Le contrat de génération satisfait les partenaires sociaux

Article publié le 11/09/2012 à 18:24

Dans le but de combattre la hausse du chômage, François Hollande avait annoncé, lors de sa campagne, la mise en place d'un contrat de génération. Les syndicats et patronats semblent satisfaits de cette mesure gouvernementale.

Le contrat de génération satisfait les partenaires sociaux

Le contrat de génération

François Hollande, actuel président de la République, avait annoncé, dans sa campagne, sa volonté de mettre en place un contrat de génération qui selon lui était une « très belle idée ».

Pour le président, ce contrat a pour but de mettre en relation l'embauche des jeunes de 16 à 25 ans en CDI et le maintien des 57 ans et plus, avec pour les patrons des exonérations de charges.

Les seniors apporteraient ainsi leur expérience et leur savoir-faire aux jeunes dans le but d'améliorer le taux d'emploi en France qui, selon Eurostat, n'est que de 30 % chez les 15-24 ans et de 41,5 % chez les 55-64 ans.

Le président a détaillé ce contrat dans un document à l'attention des organisations syndicales et patronales. Dans ce dernier, il est expliqué que pour les entreprises de moins de 300 salariés une aide d'environ 4000 euros est prévue ; le dispositif sera quant à lui facultatif.

En ce qui concerne les entreprises de plus de 300 salariés, aucune aide n'est prévue et le dispositif sera obligatoire. Les syndicats et patronats ont jusqu'à début 2013, date prévue pour le projet de loi, pour négocier les modalités d'application.

Syndicats et patronat en majorité satisfaits

Les syndicats et le patronat comme la confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME) se disent plutôt satisfaits de cette mesure et « favorables à ce dispositif ».

Le Mouvement des entreprises de France (Medef), lui, se félicite du projet et espère que la négociation donnera une « véritable ambition au partenariat entre les générations alliant insertion des jeunes dans le marché du travail et le maintien des seniors dans l'emploi».

Néanmoins, l'organisation déplore le fait que le gouvernement sanctionne de manière « injustifiée » les entreprises de plus de 300 salariés. Le Medef estime que ces sanctions sont « contre-productives à la place d'un système incitatif efficace pour l'embauche ».

À propos des actualités

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

À chaque ajustement effectué sur une allocation allouée par Pôle Emploi, Allo Emploi publie un article détaillant les conséquences pour les demandeurs d'emploi. Les initiatives favorisant la création d'emploi sont également relayée dans cette section

Publicité