Menu Search

Le nombre de demandeurs d’emploi encore en hausse en janvier 2013

Article publié le 28/02/2013 à 11:19

Selon les dernières statistiques officielles publiées par le ministère du Travail, au mois de janvier 2013, le nombre de chômeurs a augmenté de 10,7 % en un an. Pour le ministre, une inversion de la courbe de chômage est encore possible.

Le nombre de demandeurs d’emploi encore en hausse en janvier 2013

4,68 millions de chômeurs

Depuis avril 2011, les chiffres du chômage n’ont pas cessé d’augmenter, se rapprochant dangereusement des tristes records atteints en 1997.

Dans ces dernières analyses, le Ministère du Travail et de l’Emploi parle ainsi de 4 680 200 demandeurs d’emploi au mois de janvier 2013, soit 4,967 millions avec les DOM.

Au total, le nombre de chômeurs aura augmenté sur un mois de 1,3 %, concrétisant une hausse de 9,8 % sur un an.

Dans le détail, le nombre de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) a crû de 10,7 % sur un an et de 1,4 % sur un mois, s’établissant à quelques  3 169 300 personnes (43 900 demandeurs supplémentaires en janvier).

Pour les catégories B et C, le ministère note des hausses respectives de 11,4 % et 5,3 % sur un an. Pour rappel, les catégories B et C regroupent les demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite courte (78 h maximum par mois pour la catégorie B) ou longue (78 h minimum par mois pour la catégorie C).

Le gouvernement maintient ses objectifs

Ne pouvant décemment pas sombrer dans le pessimisme, le ministère a réitéré ses objectifs d’évolution à court terme. « Inverser la courbe du chômage à la fin de l’année 2013 est non seulement une nécessité sociale et économique, mais la France le peut », a ainsi réagi le ministre en réaction aux chiffres publiés.

Pour Michel Sapin, des améliorations sur le marché de l’emploi pourraient ainsi apparaître de par « la montée en charge progressive des nouveaux outils de la politique de l’emploi que le gouvernement met en place depuis 9 mois », citant ainsi « les mesures du Pacte national pour la compétitivité, la croissance et l’emploi et en particulier le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, ainsi que le contrat de génération ».

Une certaine nuance est également apportée sur les chiffres qui seraient quelque peu gonflés par l’effet de la réforme de la radiation. « Depuis le 1er janvier 2013, les radiations administratives prennent effet à la date de leur notification, et non plus à la date du manquement qui les motive », rappelle le communiqué du ministère. Ainsi les chômeurs radiés restent comptabilisés comme demandeurs d’emploi jusqu’à la réception de l’avis de radiation.

Selon le ministère, sans cette réforme, le nombre de demandeurs d’emploi en janvier s’élèverait à 4 656 200 personnes en France métropolitaine.

À propos des actualités

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

AlloEmploi maintien un flux d'actualités à jour : statistiques de radiation des candidats à l'emploi, accords passés en Pôle Emploi et d'autres organismes ou modification des allocations administrées par le Pôle

Publicité