Menu Search

Le Pôle emploi attaqué en justice par 6 chômeurs

Article publié le 03/07/2013 à 17:14

Six chômeurs ont choisi de porter plainte contre Pôle emploi, estimant que l’institution ne les a pas suffisamment aidés dans leur recherche d’emploi. Ils réclament entre 50 000 et 300 000 euros de dommages et intérêts.

Le Pôle emploi attaqué en justice par 6 chômeurs

Des chômeurs attaquent Pôle emploi

Six chômeurs aux parcours différents s’apprêtent à déposer une plainte, vendredi 5 juillet, contre Pôle emploi, car ils estiment qu’ils n’ont pas bénéficié de l’accompagnement nécessaire.

Ils souhaitent, par un procès médiatique, faire reconnaître que Pôle emploi n’a pas mis en place les démarches nécessaires pour le suivi des six chômeurs.

Maître Florent Hennequin, l’un des avocats des six chômeurs a déclaré : « Pôle emploi a manqué à sa mission d’accompagnement » et précise que ce manquement avait déjà été reconnu par une première procédure en septembre 2012.

Les six hommes ont des profils très différents, mais tous dénoncent le manque de suivi de Pôle emploi : peu de rendez-vous obtenus et peu ou pas d’offres d’emploi proposées ou de formations.

Déroulement de la procédure

La demande de dommages et intérêts devrait être déposée vendredi au siège de Pôle emploi par une délégation de la CGT-chômeurs, accompagnée des deux avocats des six plaignants. « En cas de refus ou d’absence de réponse, nous saisirons le tribunal administratif », a déclaré Me Hennequin.

La demande de dommages et intérêts est symbolique. « Nous n’accusons pas Pôle emploi de ne pas avoir trouvé d’emploi à nos clients, mais d’avoir manqué à sa mission d’accompagnement. L’objet de la procédure n’est pas d’obtenir des indemnisations, mais bien de dénoncer les manquements de l’institution », précise l’avocat.

Depuis plusieurs trimestres, Pôle emploi doit faire face à l’augmentation incessante du nombre de demandeurs d’emploi, augmentation qui n’est pas contrebalancée par une augmentation du personnel. Les conseillers des agences sont débordés et leurs missions deviennent difficiles à mener à bien.

Le Figaro rappelle qu’un rapport parlementaire a été présenté, qui estimait que l’accompagnement des chômeurs devait être « repensé » et « simplifié », et que Pôle emploi devait pratiquer une « réorganisation en profondeur » du travail des conseillers.

À propos des actualités

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

À chaque ajustement effectué sur une allocation allouée par Pôle Emploi, Allo Emploi publie un article détaillant les conséquences pour les demandeurs d'emploi. Les initiatives favorisant la création d'emploi sont également relayée dans cette section

Publicité