Menu Search

Les "profs" du Pole Emploi, une solution pour le gouvernement

Article publié le 04/04/2011 à 18:15

Décriée depuis plusieurs mois, l'embauche de professeurs remplaçants via le Pole Emploi est désormais validée par le gouvernement. Pour le ministre de l'éducation nationale, cette solution en vaut une autre, dans un système de remplacement actuellement "trop rigide".

Les "profs" du Pole Emploi, une solution pour le gouvernement

Un système de remplacement qui "doit s'améliorer"

C'est officiel, le recours au Pole Emploi pour embaucher des enseignants est désormais possible pour les proviseurs d'établissements. À condition qu'aucun titulaire remplaçant ne soit disponible. Pour le ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel, cette solution est tout à fait normale au vue du système de remplacement actuellement trop rigide. L'embauche d'étudiants et de retraités, qui "peuvent très bien remplir ce rôle", apparait également comme une solution tout a fait envisageable par le ministère. Pour M Chatel, "ce n'est pas en recrutant davantage de titulaires remplaçants que ça marchera mieux".

Par ailleurs, le ministre a tenu a rappeler que ce type de situation restait exceptionnelle puisque actuellement, sur les 4% d'absences recensées sur l'année, 96,2 % sont remplacées. De plus, le taux de mobilisation des professeurs titulaires sur zone de remplacement a augmenté jusqu'à atteindre 85,76 % en février 2011.

Les parents d'élèves mécontents

Pour l'association de parents d'élèves FCPE, "les enseignants, ça ne se recrute pas comme ça à l'ANPE". La fédération conteste également l'embauche d'étudiants pas assez qualifiés, ainsi que celle de retraités, fraichement sortis du monde actif.

À propos des actualités

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

Les allocations administrées par le Pôle Emploi sont régulièrement ajustées, consultez le fil d'actualités d'Allo Emploi pour rester informé de ces changements ainsi que de l'évolution du chômage en France

Publicité