Menu Search

AER - Allocation Équivalent Retraite

L'allocation équivalent retraite est destinéee aux personnes mises au chômage contre leur volonté et ayant suffisamment travaillé au cours de leur vie active. Seuls les demandeurs d'emploi ayant cotisé assez de trimestres pour bénéficier d'une retraite à taux plein, mais n'ayant pas encore atteint l'âge légal de la retraite, peuvent prétendre à l'AER.

AER - Allocation Équivalent Retraite

Retour fin 2011 avec l'allocation transitoire de solidarité

Après de nombreuses contestations depuis l'annonce de sa disparition, l'AER est restaurée via le décret n° 2011-1421 du 2 novembre 2011. Celui-ci instaure l'allocation transitoire de solidarité (ATS), qui concerne uniquement 11 000 personnes, nées entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1953. L'ATS garantit aux bénéficiaires un revenu journalier maximal de 33,18 €.

Cette restauration de l'AER n'est cependant pas l'allocation escomptée par l'opposition, puisqu'elle concerne uniquement les chômeurs qui bénéficiaient de l'allocation d'assurance chômage au 10 novembre 2010. Ces personnes bénéficieront de l'ATS avec effet rétroactif depuis la réforme des retraites et l'aide sera maintenue jusqu'au 31 décembre 2014.

Disparition de l'AER début 2011

Dès le 1er janvier 2011, l'État avait supprimé l'allocation équivalent retraite. Instaurée par la loi des finances de 2002, elle avait remplacé l'allocation spécifique d'attente (ASA) de 1998. L'État a supprimé l'AER en application du plan national pour l'emploi des seniors et afin de promouvoir l'emploi des personnes de 55 à 64 ans. Les économies réalisées en 2010 sont évaluées à 275 millions d'euros.

Le dispositif AER avant 2011

L'AER était un dispositif financé par le Fonds de solidarité et permettait aux chômeurs de moins de 60 ans et justifiant de 161 trimestres de cotisations de bénéficier d'un revenu mensuel minimum jusqu'à l'âge légal de la retraite. Son attribution était soumise à un plafond de ressources et se déclinait en deux types d'allocations.

AER de remplacement

L'allocation équivalent retraite de remplacement endosse le rôle d'autres allocations, à savoir le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation spécifique de solidarité (ASS) ou l'allocation d'assurance chômage (ARE) en fin de droits. L'AER de remplacement pouvait également être versée après la perte involontaire d'un emploi. Son montant s’élève à 34,78 € par jour soit 1043,40 € par mois au 1er janvier 2014.

AER de complément

L'allocation équivalent retraite de complément était versée en plus d'une allocation d'assurance chômage, sous réserve d'un certain plafond de ressources. Les plafonds à respecter en 2014 étaient de 1043,40 € sur les douze derniers mois pour une personne seule, et de 2399,82 € pour un couple.

Cumul de l'AER et d'un emploi

Il était également possible de continuer à travailler tout en conservant une activité professionnelle, le cumul avec l'AER de remplacement donnant lieu à une réduction de l'allocation allant jusqu'à 60% des revenus salariés. Le cumul avant l'AER de complément était soumis à la même règle pour l'ARE, c’est-à-dire lorsque le nouvel emploi rapporte 70% de moins que l'emploi précédent.

À propos de l'espace info

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

Les guides AlloEmploi vous donnent l'accès à toutes les informations à savoir sur une allocation du Pôle Emploi : savoir si on peut en bénéficier, quel somme sera versée, à quel moment est versée l'allocation, quel justificatifs doivent être fourni, etc.

Publicité