Menu Search

Quand la NASA recrute par petites annonces

Article publié le 25/11/2011 à 16:55

Tout citoyen américain peut être amené à travailler pour la NASA. C'est du moins ce que laisse entendre plusieurs offres d'emplois très sérieuses, provenant de la NASA elle-même et posté sur différents sites spécialisés.

Quand la NASA recrute par petites annonces

Agence spatiale recrute astronaute non expérimenté ou presque

Période de crise ou manque de volontaires ? Ouvrant des postes à l'ensemble des citoyens américains, la célèbre agence spatiale pourrait nous faire croire à une énorme farce pourtant il n'en est rien.

L'une de ses dernières offres d'emplois en date concerne ainsi un poste d'astronaute, ouvert en 2013 avec une formation spécialisée de deux ans. Attention toutefois, s'il est ouvert à l'ensemble des citoyens américains, le poste requiert néanmoins quelques aptitudes et expériences significatives.

Pour espérer être retenus les candidats devront ainsi :  être particulièrement "clean" (l'usage de drogue étant éliminatoire) ; mesurer entre 1m58 et 1m90, avoir 20/20 à chaque œil et avoir déjà piloté un avion à réaction pendant quelques 1000 heures de vol.

Côté cursus scolaire, l'annonce ne demande qu'un niveau équivalent au baccalauréat (High school degree) avec toutefois une bonne culture générale, notamment en ingénierie et en sciences (physiques, naturelles et mathématiques).

Si l'annonce peut prêter à sourire ou en faire rêver plus d'un, il ne s'agit pas de la première de genre.

Début novembre, l'agence spatiale a ainsi lancé une campagne de recrutement un peu spéciale. La mission : rester au lit pendant 90 jours. Le but étant pour la NASA "d'étudier une personne comme si elle se trouvait dans l'espace avec une gravité nulle". À noter que cette expérience est rémunérer à hauteur de 17 000 dollars (plus de 12 000 euros, soit près de 4000 euros par mois).

À propos des actualités

AlloEmploi est indépendant du Pôle Emploi.

Le Pôle Emploi est au coeur de l'actualité en France : taux de chômage, statistiques sur l'aide au retour à l'emploi, changements dans les plafonds de ressources pour les allocations, événements organisé par le Pôle Emploi, etc.

Publicité